• Livre et écriture,

Vladimir Nabokov ou l’écriture du multilinguisme

Mots étrangers et jeux de mots

Publié le 19 décembre 2016 Mis à jour le 19 décembre 2016

La mondialisation, les mouvements de population et l’accélération des échanges internationaux signifient que nous sommes tous potentiellement étrangers, avec toutes les connotations que ce terme peut porter en lui. Cela implique aussi que le bilinguisme et le recours aux mots étrangers touchent un nombre incommensurable de personnes, qu’il s’agisse des couples de nationalités différentes dont les enfants bilingues vivent entre deux langues, des immigrés vivant en situation de diglossie entre leur foyer et leur pays d’adoption, ou encore des personnes qui, dans le cadre de leur travail, côtoient des collègues de tous horizons et parlent un anglais « globish » entre deux meetings.

Première de couverture

Première de couverture

La mondialisation, les mouvements de population et l’accélération des échanges internationaux signifient que nous sommes tous potentiellement étrangers, avec toutes les connotations que ce terme peut porter en lui. Cela implique aussi que le bilinguisme et le recours aux mots étrangers touchent un nombre incommensurable de personnes, qu’il s’agisse des couples de nationalités différentes dont les enfants bilingues vivent entre deux langues, des immigrés vivant en situation de diglossie entre leur foyer et leur pays d’adoption, ou encore des personnes qui, dans le cadre de leur travail, côtoient des collègues de tous horizons et parlent un anglais « globish » entre deux meetings. En littérature contemporaine, de nombreux auteurs ayant immigré ou choisi l’anglais pour s’ouvrir un plus grand public incorporent leur double culture et leur double langage dans leur écriture. Un des premiers écrivains du vingtième siècle à avoir accepté et revendiqué haut et fort son héritage polyglotte est Vladimir Nabokov.
Exilé naviguant entre le russe, le français et l’anglais, jongleur de mots, Nabokov est un écrivain emblématique de la problématique des  passeurs de langues et de cultures et trouve toute sa place dans la collection Chemins croisés. Sa prose en anglais porte les traces d’un métissage linguistique qui lance au lecteur une invitation au voyage. Elle se caractérise également par une grande créativité qui incite le lecteur à jouer avec le texte et ses nombreux calembours. C’est cette invitation au voyage et au jeu que cet ouvrage se propose de suivre et d’éclairer.

Mis à jour le 19 décembre 2016